Contribution à la bathymétrie en eau peu profonde


Recueil de données bathymétriques en eau peu profonde

D'après une étude de l'Institut mondial des ressources (2001), 20% de la population mondiale vivent à moins de 10 km des côtes et 39%, ou 2.2 milliards d'humains, à une distance de 100 km des côtes. Des données adéquates de la zone côtière sont de toute première importance pour un grand nombre d'activités telles que la gestion de la zone côtière, la protection de l'environnement et d'autres études préventives cruciales telles que la modélisation des tsunamis et la prévision des inondations.

Les Etats membres de l'OHI ont déjà contribué de façon substantielle à la couverture en données bathymétriques pour les zones situées en eau peu profonde.  Ceci  a apporté des améliorations significatives aux réseaux maillés mondiaux de la GEBCO.

Comment contribuer à la bathymétrie en eau peu profonde ?

La lettre circulaire de l'OHI No. 36 de 2006 invitait les Etats membres  à fournir des données bathymétriques de faible densité pour les eaux peu profondes dans leurs zones côtières. Dans le but de faciliter l'extraction des sondes et des isobathes des cellules ENC, un logiciel d'application a été élaboré et distribué sous couvert de la LC 36 (sur CD ROM) et il peut être demandé auprès du BHI à l'aide du formulaire de  contact.    Seules les données d'ENC pour les  types de navigation 2 et 3  étaient demandées car elles conviennent le mieux aux besoins de la GEBCO.

Voir aussi la LC de l'OHI 11/2016 et voir ici pour de plus récentes informations sur la couverture mise à disposition de la GEBCO.

Pour de plus amples informations sur les politiques concernant l'utilisation et la diffusion des données bathymétriques en eau peu profonde, veuillez consulter la lettre circulaire de l'OHI 90/2009 (17 décembre 2009).

D'autres organisations peuvent également contribuer à la bathymétrie en eau peu profonde en prenant contact avec le BHI à l'aide du formulaire de contact.



   

 

Search